Poesie populaire mondiale - L’invasion tartare.


Par de là le fleuve, le feux éclairent :
Les Tartares partagent leur butin.
Ils ont mis le feu à notre village.
Ils ont pillé tout notre bien.
Ils m’ont tué ma vieille mère,
Ma bien aimée est prisonnière.
Les tambours battent dans le val.
On y mène abattre les gens.
La corde se tord autour de leur cou,
Les chaînes sonnent à leurs pieds.
Et moi, seul avec mes enfants.
Je suis les sentiers sûrs de la forêt.

a lire ici