Pierre Reverdy - Sable Mouvant (extrait)

Cheval perdu dans l'air
Après la cavalcade
Mirages du désert
Oasis ou cascade

Je suis sorti du port
Par un étroit passage
Et j'y rentre à la mort
Démuni de bagage

D'un regard clair et sec
J'observe la dislocation de la parade
La débâcle
La débandade
Des troupeaux fauves dans les bois

Je m'étais engagé beaucoup trop loin déjà
Dans les méandres de ce sinistre labyrinthe
Plein de broussaille et d'épines
d’arêtes de poissons
de débris de cantine
d'écailles de chansons...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.poetik.fr/index.php?trackback/15

Fil des commentaires de ce billet